Mesurer son empreinte carbone


Comment et pourquoi mesurer votre empreinte carbone personnelle ?


Dernière mise à jour : 07/03/2022 - 14h20 l Par François Combes


Vous entendez de plus en plus parler des impacts que peuvent avoir sur l’environnement vos choix de consommation (et d’épargne). C’est ainsi que des notions telles que le jour du dépassement, l’empreinte carbone ou le bilan carbone/GES, ont été démocratisées ces dernières années. L’idée est de fournir des indicateurs permettant de mesurer (via notamment la quantité de gaz à effet de serres émis), l’impact de la consommation sur le climat (et sur le changement climatique).



Prendre conscience de son impact


Tout comme on mesure son poids grâce à une balance, ou l’intensité d’un tremblement de Terre avec l’échelle de Richter, la mesure de l’impact permet de mettre en exergue des « niveaux », de prendre conscience de son « positionnement » et, dans les cas d’excès, d’identifier des actions correctrices. 


Prenons le temps de nous arrêter sur 3 comparaisons, certes un peu faciles, mais finalement assez significatifs du schéma : comportement, prise de conscience (mesure), actions correctrices.


Pour reprendre l’analogie avec le poids, la première étape de la prise de conscience d’un excès c’est la pesée et/ou le calcul de son IMC (indice de masse corporelle). Cela nous permet de nous situer par rapport à une « norme » (je fais évidemment abstraction ici des maladies qui peuvent influer sur le poids et des différences de morphologies). Il nous appartient ensuite de mettre en place un certain nombre d’actions afin d’engager une perte de poids : manger moins, changer ses habitudes alimentaires, faire plus de sports…


  • Si nous sommes libres de disposer de notre corps, nous n’avons pas la liberté de disposer de la planète. 


Sur son compte en banque ensuite (oui vous voyez où je veux en venir). Lorsque notre niveau de dépenses dépasse notre niveau de ressources, mathématiquement nous nous retrouvons à découvert. Le solde apparait alors en négatif et en rouge vif sur son compte en ligne. Face à ce découvert, plusieurs options : ne rien faire et aggraver son découvert (et aller jusqu’à des pénalités importantes : agios, interdiction bancaire, saisies des comptes…), ou analyser ses dépenses et identifier les leviers sur lesquels agir afin de faire des économies (sorties, loisirs, transports…).


  • Aujourd’hui c’est la terre qui est à découvert.


Prenons enfin un dernier exemple. Lorsqu’on boit de l’alcool à outrance (comportement), notre taux d’alcool augmente (mesure). Différentes conséquences peuvent alors survenir : troubles de l’équilibre, vomissements, transpiration excessive, coma éthylique. Et souvent le lendemain la réflexion est la même pour tous : « mon dieu j’ai beaucoup trop bu, je ne boirais plus jamais autant » (action correctrice). 


  • Aujourd’hui c’est la terre qui est en état d’ivresse 


Mesurer son empreinte carbone permet aussi de se rappeler qu’un produit/service, au-delà de son aspect physique (packaging), de son goût, de son utilisation et de la manière dont il nous est présenté (marketing), a un impact sur l’environnement. Il est en effet très facile « d’oublier » (d’occulter ?) les autres étapes du cycle de vie d’un produit (5 ou 6 étapes en fonction des sources) :

  • Production, récolte/extraction des matières premières
  • Fabrication du produit
  • Transport et logistique
  • Distribution 
  • Utilisation du produit
  • Fin de vie (gestion des déchets)


Nos actes de la vie quotidienne ont des impacts : aller au travail, acheter une salade au supermarché, allumer son chauffage, partir en vacances… Carbone 4 (cabinet de conseil en stratégie climat) établit une répartition des postes d’émission en 5 catégories listées ci-après, de la plus émissive à la moins émissive :

  • Je me déplace (transports)
  • Je mange (alimentation)
  • Je me loge (logement)
  • J’achète (achats de biens et services)
  • Dépense publique (services publics)


Faire son bilan carbone est une démarche volontaire qui permet de dresser un état des lieux, préalable nécessaire à la compréhension des enjeux et de l’impact de notre manière de consommer. C’est un « exercice » intéressant à mener ne serait-ce que dans une logique de « curiosité ». 



L'objectif ?


Passer de 10 tonnes (empreinte carbone moyenne Française) à 2Tonnes Co2eq par an. Le calcul est simple, il faut diviser par 5 notre impact sur l’environnement.


La lutte contre le réchauffement climatique est l’affaire de tous. États, entreprises, citoyens. 

En tant qu’individu nous pouvons donc agir à notre niveau et limiter l’impact de notre consommation sur l’environnement.


Voici une sélection d’outils (liste non exhaustive), plus ou moins poussés, qui vous permettront de mesurer votre empreinte carbone 


WWF : https://www.wwf.ch/fr/vie-durable/calculateur-d-empreinte-ecologique 

Nos gestes climat (ADEME) : https://nosgestesclimat.fr/ 

MyCo2 : https://www.myco2.fr/fr/ 

Co2logic : https://www.co2logic.com/fr/services/calculateur-co2 

Fondation GoodPlanet : https://www.goodplanet.org/fr/calculateurs-carbone/particulier/ 

Henkel : https://footprintcalculator.henkel.com/fr 

Selectra : https://selectra.info/energie/guides/environnement/empreinte-carbone/calcul 

https://climate.selectra.com/fr/particuliers/calculer/empreinte-carbone 

Mon compte co2 : http://myco2emission.com/ 

Footprint calculatorr : https://www.footprintcalculator.org/home/fr 

Reforest action : https://www.reforestaction.com/calculateur-carbone 

Rift (by Lita), spécialisé empreinte de vos comptes, épargne: https://riftapp.fr/ 

Micmac (par avenir climatique) : https://avenirclimatique.org/micmac/simulationCarbone.php#short 

Carbo : https://www.hellocarbo.com/empreinte-carbone-personnelle/ 

GreenTripper (empreinte carbone voyage) : https://www.greentripper.org/fr?CalculatorOnly=1 

CoolClimate : https://coolclimate.berkeley.edu/calculator 

Dunia : https://www.dunia.app/ 


En tant que CSE, vous pouvez également agir !

Les bénéficies à mesurer le bilan Carbone de vos activités sociales et culturelles sont nombreux : 

  • Identifier des leviers d’actions
  • Améliorer l’image de marque de votre CSE 
  • Être précurseur dans une révolution des œuvres sociales 
  • Répondre aux préoccupations et attentes de vos bénéficiaires sur les sujets environnementaux
  • Contribuer à la transition écologique
  • Donner du sens à vos actions et légitimer vos choix (meilleure acceptation)
  • Valoriser vos actions dans la politique RSE de l’entreprise 


Treegr vous accompagne sur le bilan carbone de votre CSE. Pour en savoir plus contactez-nous !


Approfondir le sujet (sources) :

https://bonpote.com/comment-calculer-son-empreinte-carbone/ 

https://www.carbone4.com/myco2-empreinte-moyenne-evolution-methodo 

https://www.ecologie.gouv.fr/strategie-nationale-bas-carbone-snbc 

https://www.hellocarbo.com/blog/calculer/bilan-carbone-personnel/ 

https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2020-01/datalab-essentiel-204-l-empreinte-carbone-des-francais-reste-%20stable-janvier2020.pdf